Mois de l'eau 2021

Depuis les dernières années, le mois de juin au Québec est dédié à l’eau. Le Groupe de concertation des bassins versants de la zone Bécancour (GROBEC) a produit plusieurs outils et activités pour les petits et les grands et ce, grâce au financement provenant du Gouvernement du Québec. Les activités pour le Mois de l’eau se sont déroulées entre le 15 mai et le 15 juillet 2021.

Une 1ère édition de la « Corvée de nettoyage des berges des lacs à la Truite, William et Joseph » réussie!

Le 15 mai dernier, pour débuter les activités du Mois de l’eau en grand, le GROBEC, en collaboration avec les municipalités et les associations de lac du secteur, a organisé une corvée de nettoyage des berges des lacs à la Truite, William, Joseph ainsi que de l’étang Stater. L’évènement fût un grand succès avec près de 100 bénévoles.

L’activité a permis de récupérer énormément de déchets et de gros rebus en plus de sensibiliser les gens à l’importance de garder nos environnements naturels propres.

Notons que cette initiative est prévue dans le Plan d’action 2018-2023 de la Stratégie québécoise de l’eau, qui déploie des mesures concrètes pour protéger, utiliser et gérer l’eau et les milieux aquatiques de façon responsables, intégrée et durable.

Crédit photo : Elisabeth Marcoux

Grande participation pour le 1er concours de photos sur la page Facebook du GROBEC

Pour la première fois depuis la création de la page Facebook, le GROBEC a organisé un concours de photos en lien avec l’eau.

Le prix, un certificat cadeau d’une valeur de 200$ au Manoir du lac William à Saint-Ferdinand, a été remis au hasard parmi les participants.

La gagnante du concours est Nathalie Cusson avec une magnifique photo du lac à la Truite d’Irlande.

Crédit photo : Nathalie Cusson

Des capsules vidéo informatives, chaque semaine!

Des capsules informatives sur l’eau, le ruissellement et la gestion des eaux pluviales ont été publiées à chaque semaine sur la page Facebook du GROBEC. Il est toujours possible d’aller visionner ces différentes vidéos sur notre page Facebook (https://www.facebook.com/GrobecOBV/).

Publication d’un guide pour une résidence écoresponsable

Une brochure a été produite par le GROBEC dans le cadre du Mois de l’eau et il s’agit d’un petit guide pour une résidence écoresponsable. Ce guide se veut une inspiration pour motiver l’action citoyenne et simplifier le processus à ceux qui désirent faire leur part pour l’environnement. Il est disponible sur notre site Web (http://www.grobec.org/citoyenne.php).

Projets intéressants réalisés par d’autres OBV dans le cadre du Mois de l’eau 2021

Plusieurs projets intéressants ont été réalisés par d’autres OBV dans le cadre du Mois de l’eau 2021. La liste complète des activités est disponible sur le site du Mois de l’eau (https://moisdeleau.org/activites/).

Voici quelques projets intéressants parmi cette liste :

  1. Le Mois de l’eau en baladEaux – balados sous les thèmes du ruissellement, des bandes riveraines et des bonnes pratiques en matière de gestion de l’eau (https://www.facebook.com/obvcapsa).
  2. Carte narrative sur le ruissellement – page interactive au sujet du ruissellement et des actions citoyennes à réaliser pour assurer la gestion de l’eau pluviale sur les propriétés privées (https://storymaps.arcgis.com/stories/3442c4bbd62d42da81e0b1e4a420384e).
  3. Quiz – L’OBV du fleuve Saint-Jean invite les gens à répondre à de courts questionnaires sur le site Web de Pensez Bleu afin d’en apprendre plus sur la gestion de l’eau (https://pensezbleu.com/quiz/). 

La thématique du Mois de l’eau 2021 : le ruissellement et la gestion des eaux pluviales

Qu’est-ce que le ruissellement ?

Les eaux de ruissellement correspondent à l’eau de pluie, mais également à l’eau provenant de la fonte des neiges au printemps. Les eaux qui ruissellent sont donc un surplus d’eau qui s’écoule à la surface du sol puisqu’il ne s’est pas évaporé ou infiltré dans le sol.

Le ruissellement est amplifié par l’imperméabilisation des sols. Des surfaces asphaltées, bétonnées, des toitures sont des éléments qui imperméabilisent les sols et donc qui empêchent l’eau de s’infiltrer ce qui augmente le ruissellement de celle-ci. Le niveau d’aménagement d’un territoire influence donc grandement le destin de l’eau de pluie. Dans les milieux urbains denses et artificialisés, 75 à 100 % du territoire est imperméabilisé ce qui fait en sorte que 55% de l’eau de pluie ruisselle au sol. Le ruissellement de cette eau a des impacts négatifs sur la qualité de l’eau puisque les eaux de ruissellement provoquent l’érosion du sol et emportent avec elles des polluants et des sédiments vers les cours d’eau.

Sources : Gouvernement du Québec et Ville de Québec

Voici un schéma qui explique bien le niveau de contamination des eaux de ruissellement selon l’urbanisation du milieu :

Qu’est-ce que la gestion des eaux pluviales ?

La gestion des eaux pluviales considère l’eau de ruissellement (eau pluviale) comme une ressource. Les objectifs précis de la gestion durable des eaux de pluie sont d’augmenter l’infiltration des eaux de ruissellement à proximité de la source et de préserver la qualité de l’eau des milieux naturels récepteurs (rivières, ruisseaux, lacs). En général, pour y arriver, il faut favoriser l’infiltration et la rétention des eaux sur un site, un écoulement lent ou toutes autres méthodes permettant de filtrer ces eaux avant leur arrivée dans les cours d’eau.

La gestion durable et intégrée des eaux pluviales peut se faire autant d’un point de vue municipal que d’un point de vue citoyen. Il y a différentes manières de gérer l’eau de pluie comme il est possible de l’observer sur ce schéma.

Photo : GDEP

Voici différentes mesures qui peuvent être utilisé pour assurer la gestion de l’eau de pluie :

Le contrôle des eaux de pluie à la source correspond à des infrastructures permettant l’infiltration de l’eau comme les jardins de pluie, les puits absorbants et les pavés perméables (béton poreux ou pavé poreux).

Un bon exemple de rétention des eaux de pluie est la présence de milieux humides. En effet, elle peut se faire grâce à la présence de milieux humides sur le territoire. En effet, les milieux humides peuvent atténuer les effets de la variabilité des précipitations. Ils conservent l’eau de pluie pendant de longues périodes et réduisent ainsi les risques d’inondations et de refoulements d’égouts. La conservation des milieux humides peut donc faire partie des mesures de gestion des eaux pluviales sur un territoire.

Un bon guide pour la gestion des eaux pluviales dans le domaine municipal est l’ « Autodiagnostic municipal en gestion durable des eaux pluviales » du ROBVQ.

Sources : OBV du Nord-Est du Bas Saint-Laurent et Seine et Marne