<

 

 

 

30 octobre 2020

 

 

Zone rouge… d’impatience! (4)

L’adaptation des activités d’enseignement :

le point sur les négociations

 

Comme vous le savez, c’est depuis mars que nous menons avec l’Université des négociations sur l’adaptation des activités d’enseignement dans le contexte de la pandémie. Et nous avons déjà eu, tenez-vous bien, plus de trente échanges de négociation avec le porte-parole de la direction. Pourtant, l’Université refuse encore d’encadrer entièrement cette adaptation et de vous dédommager pour votre travail supplémentaire et exceptionnel, pour votre temps de formation et pour les inconvénients que vous avez subis. Alors, la question se pose, non sans une certaine impatience : quelles sont les véritables intentions de l’Université?

Pour tenter de répondre à cette question et faire le point sur nos échanges avec l’Université, nous publions une série de quatre communiqués sur autant de questions en négociation. Dans le troisième de ces communiqués, nous traitons aujourd’hui de la deuxième de trois demandes monétaires, soit celle d’un dédommagement pour le temps passé à de la formation.

Le télétravail : pas à nos frais!

L’Université ne nous a toujours pas dédommagés-es pour les frais technologiques qu’entraîne le télétravail et pour les inconvénients qui accompagnent l’adaptation des activités d’enseignement au mode non présentiel. Pourtant, de nombreuses universités du Québec ont immédiatement compris la nécessité d’un tel dédommagement et l’ont rapidement versé à tous leurs salariés.

La position du SCCCUM est simple et claire : les chargées-es de cours n’ont pas à payer pour pouvoir effectuer un travail demandé par l’Université. Donc, elles et ils doivent être dédommagés-es. Malheureusement, la direction n’a pas daigné répondre clairement à notre demande.

Nous vous recommandons de conserver toutes vos factures liées à une mise à jour technologique et au télétravail.

L’Université n’a pas non plus pris en considération que le télétravail envahit nos domiciles et nous fait subir difficultés et inconvénients. Nous lui avons demandé avec insistance de prendre en considération ces facteurs, mais nous n’avons pas obtenu davantage de réponses.

Nous vous recommandons de documenter précisément tous les inconvénients que vous avez subis et continuez de subir à la maison.

Nous vous invitons également à répondre au sondage que nous vous avons fait parvenir il y a quelques jours. Vos réponses nous aideront à connaître avec encore plus de précision vos actuelles conditions de travail et d’exercice. Nous vous remercions de votre collaboration.

Faites-vous entendre

La pandémie ne saurait justifier l’Université de bafouer vos droits au respect, à un encadrement négocié dans un délai raisonnable et à une rémunération juste et équitable.

Avec nous, faites-lui entendre ce point de vue, partout et par tous les moyens appropriés.

Pour tout commentaire ou question sur ce communiqué, n’hésitez pas à communiquer avec nous à : info@scccum.ca.

Solidairement vôtre,

Votre équipe syndicale

514 343-7766 (du lundi au jeudi de 9 h à 17 h)

info@scccum.ca

www.scccum.ca

 
 

Suivez-nous sur notre site Web et sur nos réseaux sociaux!

© 2020 SCCCUM, tous droits réservés.