Infolettre

6 janvier 2021

Vol. 6 no. 1

 
 

Meilleurs vœux… pour une année charnière

 

Chères et chers membres,

Au nom de toute l’équipe syndicale, une excellente année 2021! Puissions-nous connaître bientôt un retour à une vie personnelle et syndicale moins distanciée.

Pour nous, chargées et chargés de cours, 2021 sera une année charnière, non seulement parce que la vaccination fait espérer une reprise des activités d’enseignement en présentiel, mais aussi – surtout, faudrait-il dire – parce que débuteront au prochain trimestre les négociations pour le renouvellement de notre convention collective. Toutes et tous ensemble, faisons le vœu que ces négociations soient un exceptionnel moment de croissance et de valorisation pour les personnes chargées de cours.

Salutations solidaires,

Pierre G. Verge
Président

 

 

 

 

Les congés pour
obligations familiales 

dans le contexte de la pandémie

La pandémie et les mesures sanitaires ont généré de nouvelles obligations familiales et des empêchements liés à l’éducation d’un enfant, dont le report de l’ouverture d’une école, la fermeture d’une classe et l’obligation de garder un enfant à la maison, où il doit recevoir un enseignement non présentiel. La convention collective prévoit des « congés pour obligations familiales », dont peuvent se prévaloir les personnes chargées de cours qui font face à de tels empêchements. Elles ne doivent pas hésiter à exercer ce droit, à plus forte raison dans le contexte actuel.

Que dit la convention à l’article 17 (partie B, paragr. 36)?

La chargée ou le chargé de cours peut s’absenter temporairement pour remplir des obligations familiales telles que définies dans la Loi sur les normes du travail. (…)

Quelles sont les obligations familiales qui motivent une absence?

Ces obligations sont liées à :

- la garde, la santé ou l’éducation de son enfant ou de l’enfant de sa conjointe ou de son conjoint;

- l’état de santé de sa conjointe ou de son conjoint, de son père, de sa mère, d’un frère, d’une sœur ou de l’un de ses grands-parents.

Combien de jours de congé?

Un maximum de dix (10) jours par année, rémunérés et sans rupture de contrat. Ce congé peut être fractionné en journées, ce qui signifie que vous pourriez vous absenter dix (10) fois une (1) journée à différents moments, que vous donniez un cours ou plus dans la même journée.

Comment procéder?

Absence brève

Si la durée prévisible de l’absence s’étend sur deux (2) semaines et moins, il faut convenir avec la directrice ou le directeur de votre unité de modalité de récupération, auquel cas l’absence est rémunérée.

Absence prolongée

Si la durée prévisible de l’absence s’étend sur plus de deux (2) semaines et que la directrice ou le directeur et la chargée ou le chargé de cours ne peuvent pas s’entendre sur les modalités de récupération, la directrice ou le directeur procède, s’il y a lieu, à l’engagement d’une autre chargée ou d’un autre chargé de cours ou à son remplacement par une professeure ou un professeur, auquel cas l’absence est sans traitement.

Nos recommandations

Dans tous les cas, nous vous recommandons d’informer le plus rapidement possible la directrice ou le directeur de votre unité de votre incapacité à fournir votre prestation de cours. Vous n’avez pas à fournir de raison plus précise que « pour obligations familiales ».

Convenez dès que possible des modalités de récupération, et faites confirmer par écrit votre entente par la direction de votre unité.

Nous vous invitons à relire l’article 17 de la convention collective, que vous trouverez sur notre site internet, à www.scccum.ca.

 
programme d'intégration pédagogique

Projets d’intégration pédagogique : rémunération pour la création d’outils et pour le partage entre chargé(e)s de cours

 

Création d’outils pédagogiques

Si le mode d’enseignement actuel permet d’éviter les allers-retours entre présentiel et non-présentiel, il exige malgré tout un important travail d’adaptation des cours, de création de nouveaux outils pédagogiques et d’ajustement des modes d’évaluation. Le programme d’intégration pédagogique peut vous donner un coup de pouce en ce sens.

Vous pourriez ainsi obtenir un budget substantiel pour l’adaptation de votre cours et la création d’outils pédagogiques et/ou d’évaluation. Plusieurs chargé(e)s de cours se sont prévalu(e)s du programme à l’été et à l’automne et ont remis leur rapport de projet à la fin du trimestre.

Le programme subventionne en effet :

  • l’élaboration de nouveaux outils pédagogiques (ex. vignettes, mises en situation, capsules scénarisées, activités d’évaluation originales, plate-forme virtuelles);
  • l'harmonisation des contenus et des approches pédagogiques;
  • la participation à une démarche de refonte de programme (ex. approche par compétences).

Pour déposer un projet, il vous faut être au moins deux chargé(e)s de cours, avoir la collaboration d’un(e) professeur(e) et remplir le formulaire prévu à cet effet, que vous enverrez à la Direction des ressources humaines (DRH), à l’adresse projets-ip-fpp@drh.umontreal.ca

La date butoir pour ces projets est habituellement le 1er mars, mais le CUIP (Comité universitaire d’intégration pédagogique) accepte les projets en continu en raison de la pandémie.

Si vous voulez avoir plus d’information ou du soutien afin de produire un projet qui a toutes les chances d’être accepté, écrivez à : gwenn.scheppler@umontreal.ca et francoise.guay@umontreal.ca

Consultation et partage entre chargé(e)s de cours

N’oubliez pas que vous pouvez aussi obtenir un budget pour rémunérer les chargé(e)s de cours participant à une demi-journée de partage, de consultation ou de réflexion à caractère pédagogique sous la forme d’une « Rencontre ponctuelle entre chargés de cours ».

Une telle rencontre peut porter sur :

  • le partage des approches pédagogiques ou des outils;
  • l’harmonisation des enseignements, des méthodes d’évaluation, du matériel;
  • le suivi d’une refonte de programme.

La demande doit être déposée par au moins deux chargé(e)s de cours et, si possible, un(e) professeur(e). Le formulaire est le même, mais vous n’avez pas à remplir les sections D, E, F, G et K. La demande doit être adressée à la DRH, à projets-ip-fpp@drh.umontreal.ca, trois semaines avant la tenue de la rencontre.

 

 


Avis sur les nouvelles exigences de qualification
pour l'enseignement (EQE)

 

Du 15 janvier au 28 février, les départements et les facultés doivent afficher les projets d’exigences de qualification (nouvelles ou modifiées) sur le babillard prévu à cette fin et sur un site Internet. Si ce n'est pas fait, prière de nous le signaler.

Les personnes chargées de cours ont jusqu’au 28 février pour faire parvenir à la direction de l’unité d’enseignement tout avis concernant un projet d'exigences de qualification. Un tel avis peut porter sur la pertinence des exigences autant que sur des clauses dérogatoires ou jugées anormales, voire excessives. 

 

Depuis le début de la crise, la CSN attend toujours de la part du gouvernement un véritable plan de relance économique.

 

 

Dates à retenir

 

 

Activités intersyndicales

 

du 18 au 22 janvier -  Congrès de la CSN

28 et 29 janvier - Regroupement universitaire de la FNEEQ (RU)

 

Calendrier universitaire

 

Du 15 janvier au 28 février - Période de dépôt d'avis sur les nouvelles exigences de qualification
pour l'enseignement

 

À compter du 15 janvier - Affichage de la liste de pointage en vue de la postulation
pour le trimestre d'été

 

25 janvier - Assemblée universitaire

26 janvier - Commission des études

 

❄️Votre équipe syndicale vous souhaite une bonne année 2021!❄️