<

 

 

 

4 novembre 2020

 

 

 

De très nombreuses réactions à
Zone rouge… d’impatience!

 

Vous avez été très nombreux et nombreuses à nous écrire dans la foulée de notre série de communiqués traitant de nos négociations avec l’Université sur l’encadrement de l’adaptation des activités d’enseignement dans le contexte de la pandémie. Nous vous remercions autant de vos encouragements que des précisions que vous nous avez fournies sur ce qui se passe dans votre unité.

N’hésitez pas à communiquer avec nous chaque fois que vous le jugez nécessaire. Nous aimons vous lire! Notre adresse : info@scccum.ca

Et n’oubliez pas de participer à notre deuxième sondage Enseigner en temps de pandémie (2).  Vous recevrez un lien personnalisé par courriel.

 

Pétition : pour la qualité de l’enseignement et la réussite étudiante

Le Regroupement université de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) invite les membres de ses syndicats affiliés, dont le SCCCUM, à signer une pétition qu’il a mise en ligne. Cette pétition vise à sensibiliser les universités à l’importance de former des groupes-cours de taille raisonnable, de façon à offrir un enseignement de qualité et à réduire la surcharge de travail.

Nous vous invitons à signer en grand nombre avant le 5 novembre à : https://www.change.org/universitaires

Merci d’avance pour votre geste de solidarité.

 

Liberté d’enseignement

Le Regroupement Université de la FNEEQ adopte une résolution

Lors de sa rencontre du 23 octobre et dans le contexte de l’affaire Lieutenant-Duval, le Regroupement université de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), dont est membre le SCCCUM, a adopté à l’unanimité une résolution défendant la liberté académique. Pour la lire, cliquez ici.

 

Déclaration annuelle du recteur

Lors de sa déclaration annuelle, prononcée avant la séance de l’Assemblée universitaire du 2 novembre, le recteur de l’Université de Montréal, Me Daniel Jutras, a affirmé que l’université est un espace de liberté , et que « le respect de la dignité et la liberté d’expression peuvent très bien cohabiter dans la salle de cours ». Il a rappelé qu’« à l’université, l’espace pour penser, explorer, dire, écrire, remettre en question et débattre doit être aussi large que possible ». Parlant de l’espace vital de l’institution universitaire, il a promu la libre recherche scientifique et le libre discours académique. « Les libertés universitaires sont gravées dans la pierre; et dans quelques textes », a-t-il ajouté.

Soulignant que le moment était venu pour l’Université de Montréal « d’énoncer de manière formelle son engagement envers ces libertés et de préciser la portée qu’elle souhaite leur conférer », le recteur a appelé l’ensemble de la communauté universitaire à « une conversation libre, ouverte et respectueuse sur le sens des idées fondamentales que sont la liberté académique, le libre discours, la pensée critique, l’accueil de l’altérité et le respect de la dignité. »

Le SCCCUM salue ces propos du recteur et se réjouit de son appel à tenir un débat libre, ouvert et respectueux sur la question de la liberté d’enseignement. De même, le SCCCUM partage le souci exprimé par des personnes chargées de cours à l’Assemblée universitaire que ce débat se déroule un cadre sécuritaire pour tous et toutes. Le SCCCUM attend donc avec intérêt la suite que donnera le recteur à son invitation.

Solidairement vôtre,

Votre équipe syndicale

514 343-7766 (du lundi au jeudi de 9 h à 17 h)

info@scccum.ca

www.scccum.ca

 
 

Suivez-nous sur notre site Web et sur nos réseaux sociaux!

© 2020 SCCCUM, tous droits réservés.