Avril 2017

Afin de recevoir l'infolettre EN PERSPECTIVE, inscrivez-vous !

Actualités

TRAME souligne le jour de la terre !

Dépendant des ressources naturelles que la terre nous offre, c’est dans notre devoir ... 

+ en savoir plus

Merci Carmen, Julie et Dominique !

À l’occasion de la Semaine du personnel de soutien administratif, toute l’équipe de ...

+ en savoir plus

Portfolio

Caserne de pompiers de Val-d'Or

La construction de la nouvelle caserne est un bel exemple de projet hybride où le potentiel des systèmes est exploité pour en tirer le meilleur parti. Cet édifice est composé d’une section en acier, d’une en bois d’ingénierie et d’un bâtiment existant. Dans l’espace garage, les longues portées de l’acier ont été mises à contribution afin de limiter à trois les colonnes intermédiaires et permettre ainsi aux pompiers de déplacer un camion à l’intérieur. Le garage comporte six baies de stationnements accessibles par de grandes portes entièrement vitrées. En plus de la lumière naturelle apportée par les portes, la structure d’acier a été entièrement peinte en blanc, contribuant à l’effet d’espace dans le garage.

Le secteur bureau et le couloir de liaison avec l’existant sont quant à eux construits à partir d’une structure en bois d’ingénierie. Les portées, plus courtes et régulières, ont rendu le bois aussi concurrentiel que l’acier, tout en apportant un aspect chaleureux et régional. Le secteur bureau comporte également une grande salle multi-usage pouvant être divisée en deux à l’aide d’une cloison amovible, une salle d’entraînement, une cuisine, un dortoir et des douches. La conception s’est faite dans le but d’avoir des espaces conviviaux et fonctionnels afin d’améliorer le service offert par les pompiers.

Ensuite, l’ancien bâtiment construit en lamellé-collé en 1962 a été recyclé pour accueillir le public. Quelques poutres et colonnes existantes ont pu être mises en valeur grâce à leur restauration. En le dissociant, Trame a évité l’application des normes relatives aux bâtiments de protection civile, ce qui aurait provoqué sa démolition.

+ voir aussi le portfolio

Protection contre le feu et rôle de l'architecte :
Deux sujets étroitement liés !

Qu'un édifice soit de type résidentiel, commercial ou industriel, le Code de construction du Québec régit tout ce qui a trait à la protection contre le feu. Lors de la conception d’un bâtiment, une des responsabilités de l’architecte est de veiller au respect de ces normes.

La séparation coupe-feu se trouve parmi les éléments importants à inclure dans un projet. Il s'agit d'une construction (cloison, plancher ou toit), avec ou sans degré de résistance au feu, destinée à retarder la propagation des flammes et de la fumée à l’intérieur des bâtiments. Le Code de construction régit les séparations, leur degré de résistance au feu (en minutes), leur nombre et leur emplacement dans le but de permettre l’évacuation des occupants en toute sécurité.

Le mur coupe-feu, quant à lui, sert à diviser deux bâtiments en structures distinctes afin de les protéger en cas d’effondrement de l’une d’elles.

Saviez-vous que Trame a conçu près de dix casernes de pompiers depuis sa fondation ? On peut presque dire que c'est une spécialité !

Voici les villes ou villages qui ont bénéficié de nos services :

  • Évain
  • McWatters
  • Ste-Germaine-Boulé
  • Lorrainville
  • Eastmain
  • Val-d’Or (2)
  • Nemaska