ÉDITION - SEPTEMBRE 2021

Pour les ami·e·s du Y des femmes de Montréal et de sa Fondation

Parce que le meilleur est à venir pour elles

MOT DE BIENVENUE

NADINE RAYMOND
Présidente-directrice générale,
Y des femmes de Montréal

ISABELLE LAJEUNESSE
Directrice générale,
Fondation Y des femmes de Montréal

Pour plusieurs personnes, l'automne rime bien souvent avec renouveau professionnel, après avoir bien muri l’idée durant l’été. Cette année, l’automne sera particulièrement mouvementé à cet égard, après un an et demi de pandémie, d’incertitudes en emploi, de conditions de travail bouleversées, mais aussi de nouvelles opportunités et d’occasions d’apprentissage.

Dans ce numéro, nous explorons plus particulièrement le thème de l’emploi et des femmes. La relation entre le marché du travail et les femmes est différente de celle des hommes, la pandémie l’a affectée d’une toute autre manière et la situation tarde à s’améliorer.

Des inégalités persistantes

Les emplois à prédominance féminine sont moins bien rémunérés que les emplois à prédominance masculine. Les femmes sont majoritaires dans les secteurs d’emplois rémunérés au salaire minimum ou offrant des conditions d’emploi précaires ou à temps partiel. Les emplois du « care » tels que les soins infirmiers, l’enseignement, l’éducation à l’enfance, le travail social sont aux premières lignes de la pandémie. Les employées sont surchargées, épuisées et quittent leur emploi. Les améliorations aux conditions de travail sont lentes et ne suffisent pas à contenir l’hémorragie.

Les mères de famille ont peut-être tiré profit de la flexibilité d’horaire permise par le télé-travail, mais elles ont aussi, de ce fait, hérité plus que jamais de l’« obligation » de la conciliation travail-famille, assurant de front leur emploi et les soins, l’enseignement et la présence auprès de leurs enfants. Lorsque le retour au bureau se fera en mode hybride, elles devront aussi faire face au double standard qui accorde plus de valeur au travail fait sur place qu’à celui fait à distance et au poids des discussions informelles dans les prises de décisions. En choisissant davantage le travail à distance, pour la flexibilité qu’il offre, les femmes risquent d’être pénalisées dans leur cheminement professionnel.

Le Passeport vers l’emploi : plus pertinent que jamais

C’est pour soutenir toutes les femmes dans leur parcours à travers ce marché du travail difficile que nos services d’employabilité existent et cherchent constamment à se renouveler et à se bonifier. Cette bonification passera par le Passeport vers l’emploi, partie intégrante du Plan d’avenir du Y des femmes. Synonyme d’autonomie financière, d’accomplissement personnel et d’épanouissement intellectuel, un emploi est une porte vers une meilleure qualité de vie pour les femmes et leurs familles… tant et aussi longtemps que cette porte reste ouverte pour elles.
 

Consultez le Plan d'avenir du Y des femmes de Montréal

DES SOLUTIONS POUR ELLES

Les programmes d’employabilité du Y des femmes de Montréal :
une porte vers l’empowerment et l’autonomie

LÉA GOSSELIN
Conseillère en emploi,
programme Femmes vers l'emploi (FVE)

JÉHANARA SAGE
Conseillère en orientation,
programme Orientation et Service en Emploi (OSE)

Depuis 146 ans, les services d’employabilité sont au coeur de la mission du Y des femmes de Montréal. Bien entendu, ceux-ci ont évolué année après année pour s’adapter aux besoins des femmes et au marché du travail en constant changement.

Impacts majeurs sur le marché de l’emploi

La pandémie est venue secouer le marché qui était, à ce moment-là, en plein emploi et a ramené la situation d’emploi des femmes trente ans en arrière. Cette situation est due, entre autres, aux pertes d’emploi dans les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et des services non-essentiels ainsi qu'à la prise en charge des soins des enfants, souvent automatiquement mis sous la responsabilité de la mère. Imaginez! 68% des emplois perdus dans la crise étaient occupés par des femmes.

Et les impacts de cette crise se sont fait sentir auprès de notre clientèle dans les différents programmes d’employabilité offerts aujourd’hui. En effet, puisqu’il ne manque pas d’emploi actuellement, nous recevons davantage de demandes de la part de femmes qui sont moins scolarisées, ayant un statut de chômage, et davantage éloignées du marché de l’emploi à la suite d’une grossesse ou récemment immigrées au Canada, par exemple. 
 

Voyez nos solutions

IMPLICATION SOCIALE

Sun Life Québec : Outiller les femmes pour accéder
à une carrière valorisante

Un don de 150 000 $ pour le Passeport vers l'emploi

Nous sommes heureuses de pouvoir compter sur l’appui de la Sun Life afin de rendre vivant notre Passeport vers l’emploi, part essentielle du Plan d’avenir du Y des femmes de Montréal. En effet, la Sun Life a accordé un don de 150 000 $ sur cinq ans, entièrement dédié à bonifier nos différents programmes d’employabilité afin de les rendre encore plus pertinents dans ce marché du travail complètement chamboulé.

Également, au-delà de sa participation financière, la Sun Life a poussé son engagement un peu plus loin en créant un pont entre l’entreprise et les participantes actuelles des programmes d’employabilité du Y des femmes. En effet, des membres de l’équipe des ressources humaines de la Sun Life vont ponctuellement à leur rencontre afin de leurs présenter les opportunités d’emploi disponibles au sein de l’entreprise et faciliter l’accès à des entrevues d’embauche.

Une pierre, trois coups

Grâce à cet engagement supplémentaire, l’entreprise a la possibilité de combler des postes essentiels pour répondre à sa clientèle, nos programmes d’employabilité accomplissent leur mandat de placer des femmes en emploi et, finalement, nos participantes peuvent se voir offrir de joindre les rangs d’un employeur de choix offrant des opportunités d’avancement ainsi qu’une carrière valorisante.

« Le Passeport vers l’emploi du Y des femmes de Montréal aura des retombées sociales et économiques importantes. Il propose une solution durable aux problématiques de pénurie de main-d'œuvre et d'emploi précaire pour de nombreuses femmes. Dans un contexte où celles-ci ont été durement touchées par les pertes d'emploi des conséquences de la pandémie, le soutien qu'il suggère aura un impact important en permettant à des centaines de femmes d'accéder à des emplois bien rémunérés. Nous sommes très fiers d'y contribuer », a déclaré Robert Dumas, président et chef de la direction de la Sun Life Québec.

Merci à M. Dumas ainsi qu'à toute l'équipe de la Sun Life Québec de soutenir le Passeport vers l'emploi du Plan d'avenir du Y des femmes de Montréal!

NOUVELLES DE NOTRE PLAN D’AVENIR

L'objectif de la campagne majeure est encore plus près d'être atteint

Plus de 7 millions de dollars ont été confirmés dans le cadre de la campagne majeure de financement au profit du Plan d'avenir du Y des femmes de Montréal. Nous sommes très heureuses d'avoir passé la barre du 70 % de notre objectif de 10 millions de dollars.

Pour suivre l'évolution de la campagne majeure de financement et savoir comment y contribuer, visitez le site web du Plan d'avenir du Y des femmes.

Visitez le site web du Plan d'avenir

Laurence Vincent, PDG de Prével, partage sa vision

Le Plan d’avenir du Y des femmes de Montréal prendra vie dans un tout nouvel environnement, soit le projet immobilier Esplanade Cartier, développé par Prével.

À la tête de Prével se trouve une femme déterminée à laisser un impact positif majeur pour les communautés où se déploient ses projets ;
Mme Laurence Vincent.

Nous avons voulu en apprendre davantage sur elle et ses aspirations.

Lisez l’entrevue

PENDANT CE TEMPS AU Y DES FEMMES ET SA FONDATION…

La rentrée des programmes d'employabilité

Les cohortes de l'automne des différents programmes d'employabilité ont démarré leurs rencontres depuis quelques jours mais il n'est pas trop tard pour se joindre à elles!

Si vous connaissez une femme qui cherche un programme d'insertion professionnelle ou de l'accompagnement personnalisé afin de se trouver un emploi à la hauteur de ses ambitions, dirigez-la vers notre équipe!

 

Découvrez tous nos services d'employabilité

Le Y des femmes accueille des étudiant.e.s de l'Université Concordia

La rentrée scolaire s’est amorcée il y a quelques semaines déjà et quelle joie d’accueillir des étudiant.e.s de l’Université Concordia au Y des femmes en guise de résidence étudiante.

En effet, l’impact de la pandémie sur le secteur du tourisme a forcé l’organisme à fermer son auberge ainsi que son hôtel, perdant par le fait même une source d’autofinancement précieuse. Un partenariat entre l’Université Concordia et le Y des femmes permet maintenant d’accueillir des étudiant.e.s sur les étages précédemment prévus pour les services d’hébergement au grand public.

Un vent de nouveauté et de vie souffle maintenant dans les corridors du 1355, boulevard René-Lévesque O.!