Mot du président

Bonjour à tous,

C’est avec plaisir que je vous présente cette première édition de L’Éclos, le nouveau bulletin d’information mensuel des Producteurs d’œufs d’incubation du Québec (POIQ). Au cours des derniers mois, vous avez été invités à préciser vos attentes à l’égard du contenu et du format des bulletins d’information; nous espérons que L’Éclos sera à la hauteur de celles-ci!

L’Éclos vous sera acheminé par courriel chaque dernier vendredi du mois. Il sera également rendu disponible sur le site Internet des POIQ (www.poiq.ca). Ce bulletin d’information présentera diverses informations et nouvelles pertinentes pour les membres de l’organisation ainsi que nos partenaires de la filière. Son contenu variera en fonction des éditions, des besoins et du contexte. De courts textes des élus ou des permanents, des liens vers des articles pertinents parus sur d’autres plateformes, des mises à jour sur la production, les statistiques et la biosécurité, ainsi que des nouvelles de l’organisation pourront composer une édition de L’Éclos pour un mois donné.

Toutes questions ou tous commentaires relatifs à L’Éclos peuvent être acheminés à Geneviève Drouin (genevievedrouin@upa.qc.ca). N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions sur cette nouvelle mouture des bulletins d’information ou à nous transmettre des nouvelles qui pourraient intéresser l’ensemble de nos membres.

Bonne lecture!

Gyslain Loyer

Élections fédérales

Lundi dernier, les Canadiennes et Canadiens se sont prononcés. Le prochain gouvernement sera libéral et il naviguera en terrain minoritaire. Selon toute vraisemblance, le Parti libéral du Canada (PLC) devrait trouver un allier temporaire auprès du Nouveau parti démocratique (NPD) pour se maintenir au pouvoir. Des alliances ad hoc avec le Bloc Québécois (BQ) pour certains projets de loi ne sont également pas à exclure. Les impacts de ce gouvernement minoritaire pour le secteur agricole sont difficiles à prévoir. Voici donc un bref retour sur les promesses électorales des partis les plus susceptibles de gouverner par l’entremise d’une entente.

Au cours de la campagne, les Libéraux ont promis de réviser le programme Agri-stabilité afin de soutenir les agriculteurs et agricultrices aux prises avec divers risques environnementaux et commerciaux. Puisque les néo-démocrates se sont dit en faveur d’une bonification du programme et que les bloquistes ont soulevé les problèmes que pose la méthode actuelle de calcul de la marge, des changements sont attendus pour ce programme de gestion des risques au cours du prochain mandat. Selon les réponses des partis aux questions de l’UPA, une révision du Programme de travailleurs étrangers temporaires (PTET) agricole est également envisageable lors des premières années de ce gouvernement minoritaire.

La révision du traitement fiscal inéquitable des transferts intergénérationnels des exploitations agricoles figurait dans les plateformes électorales du PLC, du NPD et du BQ. Sur la base des promesses présentées, les agriculteurs et agricultrices doivent s’attendre à des changements dans ce dossier.

Alors que tous les partis – à l’exception du Parti populaire du Canada – se sont présentés en faveur de la défense de la gestion de l’offre lors de futures négociations d’accord de libre-échange, la position des représentants du PLC a été nettement plus ferme à l’égard du secteur laitier que du secteur avicole. Heureusement, les positions du NPD et du BQ sont très claires à ce sujet : la gestion de l’offre doit être protégée intégralement. Les trois partis se sont par ailleurs engagés à offrir des compensations justes et équitables pour les producteurs et productrices touchés par les accords commerciaux qui ont été conclus. Nous suivrons ainsi, avec attention, la progression des négociations avec les pays du Mercosur et la mise en œuvre des mesures d’atténuation pour le secteur des œufs d’incubation!

Avis d'embauche

Nous sommes très heureux de vous annoncer que Michelle Reeves s’est jointe à l’équipe des POIQ le 10 juin dernier à titre d’agente en santé, salubrité et bien-être. Michelle est titulaire d’un baccalauréat de l’Université McGill en biologie environnementale et d’une maîtrise de l’Université d’Édimbourg (Écosse) en bien-être et comportement animal. Ses expériences professionnelles précédentes sont variées et pertinentes. Avant de rejoindre notre équipe, elle a notamment œuvré dans les secteurs laitiers et ovins en tant que spécialiste en vulgarisation et transfert de connaissances et technicienne de recherche séniore.

Michelle se dit emballée par les défis que présente son nouveau poste et par la perspective d’aller à la rencontre des producteurs et productrices d’œufs d’incubation du Québec. Nous sommes convaincus qu’elle saura contribuer au développement de notre secteur et de notre organisation!

Simon Doré-Ouellet

Table pancanadienne de la relève agricole

L'Association canadienne des producteurs d'oeufs d'incubation de poulet à chair vous offre la possibilité de poser votre candidature pour participer à l'édition 2020 de la Table pancanadienne de la relève agricole.

Pour plus d'information, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Lettre de l'ACPOIPC

La période d'inscription au PENP tire à sa fin

Les POIQ ont lancé, au début de l’été, une nouvelle édition de leur Programme pour l’établissement de nouveaux producteurs (PENP). Celui-ci octroie un prêt de contingent individuel d’environ 1 050 000 œufs d’incubation de poulet à chair (la quantité peut varier en fonction des fluctuations du marché) à une nouvelle productrice ou un nouveau producteur.

La date limite pour le dépôt des dossiers de candidatures est le 31 octobre 2019. L’évaluation individuelle des dossiers par les membres du comité d’évaluation des candidatures du PENP se fera en novembre et décembre. Des entrevues de validation avec les candidates et candidats dont le dossier aura été retenu seront réalisées en janvier 2020 et la ou le récipiendaire du prêt de contingent sera annoncé au plus tard le 31 janvier 2020.

La production du ou de la récipiendaire débutera en 2021.

Variations significatives
des paramètres de productivité

En comparant les paramètres de productivité de l’année 2019 avec ceux de l’année 2018 à ce jour, nous constatons d’importantes variations. La performance, qui est associée au nombre d’œufs par poule un jour payée, est notamment en forte baisse. Alors qu’elle se chiffrait à 115,62 % pour l’année 2018, la performance des 52 dernières semaines se situe à 109,59 % au 28 septembre 2019. La principale raison expliquant cette diminution en valeur absolue est la réduction de la durée de vie des troupeaux.

L’âge moyen pondéré d’abattage est en baisse de 2,5 semaines par rapport à la moyenne de l’année 2018 et se situe à 61,1 semaines. Cette diminution n’est pas étrangère à la hausse du taux d’éclosion moyen. Celui-ci se chiffre actuellement à 83,75 %, une hausse de près d’un point de pourcentage par rapport à la même période l’an dernier (82,79 %).

La cible de performance à rejoindre d’ici la fin de l’année pour atteindre les objectifs du contingentement de la production est d’environ 107 %. Il faut donc s’attendre à ce que la performance poursuive sa descente alors que chaque productrice et producteur cherchera à équilibrer sa production avec son contingent.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter le sommaire du marché.

Sommaire du marché

Nouvel extranet pour les membres

Afin de sécuriser la communication d’information auprès de ses membres, les POIQ ont procédé à l'élaboration d’un extranet. Cette plateforme, à laquelle vous pourrez accéder à l’aide d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe, contient une panoplie d’informations, dont vos rapports de contingentement, les revues statistiques et les manuels du PCQOI et du PSA.

L’extranet vous sera présenté lors des sessions de formation qui auront lieu au cours du mois de novembre, dans trois régions du Québec. Vous avez d’ailleurs récemment reçu une invitation à vous inscrire à l’une de ces sessions.

Pour obtenir un nom d’utilisateur et un mot de passe, veuillez communiquer avec Geneviève Drouin (genevievedrouin@upa.qc.ca).

Collecte de données sur l'ammoniac

La collecte des données sur les niveaux d’ammoniac débutera le 1er décembre 2019 dans tous les poulaillers. Des prises de données seront effectuées mensuellement par les membres du personnel des couvoirs dans vos poulaillers, pour une période de deux ans. Ce projet permettra de créer une base de données sur les concentrations d’ammoniac dans les poulaillers d’œufs d’incubation québécois. Des exercices similaires seront effectués dans les autres provinces canadiennes affiliées aux POIC. Les informations colligées guideront les exigences éventuelles du PSA sur les niveaux d’ammoniac acceptables dans les poulaillers. Toutes les données compilées demeureront anonymes et il ne sera pas possible pour les POIQ ou les POIC, d’associer une donnée avec un membre ou un site de production. Cliquez sur le bonton ci-dessous pour consulter le protocole de collecte des données sur les niveaux d’ammoniac.

Protocole

Réseau aviaire

En collaboration avec les médecins vétérinaires membres de son Réseau aviaire, le MAPAQ produit un rapport en santé avicole quatre fois par année.Une version abrégée du rapport est produite à l’intention des productrices, producteurs, intervenantes et intervenants du secteur avicole québécois. Ce bulletin leur permet d’être au fait de l’évolution de la santé avicole au Québec sur une base régulière. Le rapport pour la période de juin à août 2019 est disponible ici.

Étude de l'EQCMA sur la prévalence de MS

Depuis avril dernier, l’Équipe québécoise de contrôle des maladies avicoles (EQCMA) mène une étude de prévalence de Mycoplasma synoviae (MS) dans les troupeaux ommerciaux de volailles au Québec. Des prélèvements sont effectués à l’abattoir sur des oiseaux provenant de troupeaux choisis au hasard. Advenant un cas positif, les POIQ informent le producteur ou la productrice par courriel et par téléphone. Aucune action n’est requise de leur part, mais nous recommandons de consulter un vétérinaire pour assurer un contrôle efficace de la maladie. L’étude se poursuivra jusqu’en mars 2020. Pour plus d’information sur MS, veuillez consulter la fiche créée par l’EQCMA.

Fiche MS

CPRC : matériel de communication

Cet été, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) a annoncé une contribution de 8,3 millions de dollars au Conseil de recherches avicoles du Canada (CRAC). Ce montant s’ajoute au financement de près de 4 millions provenant de l’industrie. La Grappe de recherche, créée par la contribution d’AAC, rassemble 14 projets qui visent à répondre aux priorités de l’industrie et
des consommatrices et consommateurs canadiens. Les quatre principaux axes de recherche de la Grappe sont : la gestion des antibiotiques, la santé et le bien-être de la volaille, la salubrité des aliments et la durabilité. Cliquez sur le bonton ci-dessous pour connaître la répartition des projets entre ces quatre thèmes.

Graphique

Capsule biosécurité

Chaque mois, dans l’Éclos, l’équipe des POIQ vous présentera des rappels et des astuces pour améliorer la biosécurité sur votre ferme!

Pour cette première édition, nous vous posons la question suivante : quel matériel de biosécurité donnez-vous aux visiteurs qui entrent dans vos poulaillers? Lorsqu’ils entrent dans un poulailler, les visiteurs doivent toujours porter des bottes et des survêtements jetables ou propres, ainsi qu’un bonnet jetable. Il est fortement conseillé aux visiteurs de mettre une deuxième paire de bottes jetables avant d’entrer dans un parquet. Des masques et des gants peuvent aussi être offerts; ils ne remplacent toutefois pas le lavage ou la désinfection des mains, qui est obligatoire.

Publié par

Les Producteurs d'oeufs d'incubation du Québec
555, boul. Roland-Therrien, bureau 515
Longueuil (Québec) J4H 4E7
Tél. : 450 679-0530 / 40
Téléc. : 450 679-3652

Site Web